6 sentiers de randonnées incontournables à Taroko

Les époustouflantes gorges de Taroko sont situées à l’intérieur des terres, au large de la côte Est dans le comté de Hualien. Elles constituent l’un des sites touristiques les plus célèbres de Taïwan. La pièce maîtresse du parc national de Taroko, accidenté et montagneux, est une rivière qui coule au milieu des montagnes : une merveille de 19 km de long. Le parc national compte de nombreux sentiers de randonnée, allant des plus faciles aux plus difficiles. Pour ceux qui recherchent des défis plus difficiles, il est également possible de monter jusqu’au sommet des parois abruptes et recouvertes de marbre, et même de sortir des gorges pour atteindre les sommets de la région. Nous vous présentons 6 superbes randonnées de niveau facile à difficile pour votre prochain séjour dans le parc national de Taroko :

Randonnées d’une demi-journée

Sentier de Shakadang

De niveau facile, le sentier de Shakadang vous emmène dans les canyons latéraux de la rivière Shakadang (8,8 km aller-retour). Le point de départ du sentier se trouve à quelques pas du centre d’accueil des visiteurs de Taroko. Il y a aussi un petit parking au bord de la route près du point de départ du sentier.

Bien que cette gorge latérale ne soit pas aussi profonde ou étroite que la gorge principale, les vues le long du parcours sont toujours aussi fascinantes. On peut y voir de près certains des plissements et métamorphismes rocheux les plus impressionnants du parc. Le lit de la rivière est parsemé de rochers massifs, dont certains sont presque en marbre pur. Le sentier vous mènera à deux établissements abandonnés de la tribu Truku, appelés 5D Cabin et 3D Cabin, ainsi qu’à un barrage et un aqueduc construits par les Japonais lorsqu’ils occupaient Taïwan de 1895 à 1945.

Sur le site de 5D Cabin, plusieurs étals vendent des produits locaux, notamment du miel fait maison. Les bananes et les figues récoltées sur les ficus sont à ne pas manquer. Vous aurez également l’occasion de voir des macaques et de nombreux oiseaux colorés se nourrissant des fruits. L’ancien poste de police en briques rouges et les petites maisons qui se trouvent sur le site sont maintenant utilisés pour le stockage. Le barrage et l’aqueduc voisin font partie d’un ouvrage impressionnant de l’ingénierie hydraulique japonaise qui est toujours en service aujourd’hui.

 

Sentier de Baiyang

Il est rare que le point de départ d’un sentier soit un trou géant dans une falaise massive (apportez une lampe de poche !). Les 380 premiers mètres du sentier sont percés à travers une petite montagne pour sortir de l’autre côté. C’est le début palpitant de la randonnée qui vous attend.

Cette randonnée commence près de l’autoroute, à environ un demi-kilomètre en amont de la gorge, à l’ouest de Tianxiang, un petit hameau qui marque le bout de la gorge. Il y a un parking au hameau, ainsi qu’un petit parking juste après le point de départ du sentier. Le sentier offre une randonnée à niveau sur un large chemin de gravier dans une gorge latérale de la gorge principale. Les gorges principales et latérales se rejoignent à Tianxiang. Longue de 2,1 km, la randonnée dure environ 2h en fonction de votre rythme (avec retour par le même chemin).

Le sentier a été construit en 1984 par la société Taiwan Power comme une route étroite longeant des falaises, pour un projet hydroélectrique abandonné par la suite. De nombreux tunnels sont creusés dans la roche le long du chemin. Une fois que vous aurez quitté le dernier, vous aurez une vue magnifique sur la gorge.

Sentier de la Grotte aux Hirondelles (Yanzikou)

Située à peu près à mi-chemin de la gorge, la Grotte aux Hirondelles est une section populaire. Les gorges se rétrécissent de façon spectaculaire à cet endroit, à tel point que l’on ne peut pas voir le sommet des falaises abruptes par endroits. Le sentier pavé long de 1 372 m est le tronçon d’autoroute d’origine.

Vous marchez parfois à l’extérieur de la falaise et parfois dans des tunnels situés à quelques mètres de la falaise. L’ancienne section de la route, très étroite par endroits, est empruntée par des véhicules, mais les piétons ont leur propre voie. Il faut donc toujours être attentif. D’ailleurs, le port du casque de sécurité est vivement conseillé. Les casques sont disponible gratuitement à un kiosque situé à la balise 179,3 km de la route. Une balade avec divers arrêts dure environ 1h.

Parmi les attractions principales de cette randonnée, citons le magistral mur de falaise en face de la vieille route de Zhuilu. Il s’agit d’une longue section de nombreux petits trous dans la falaise. Certains sont creusés vers l’intérieur par les pierres de forage de la rivière ou vers l’extérieur par les eaux émergentes de la falaise, longtemps utilisés par les hirondelles pour nicher. Le Rocher du Chef Indien ressemble effectivement à un chef de tribu nord-américain portant une coiffe. Le pont Jinheng enjambant de façon spectaculaire une gorge latérale, et le petit parc Jinheng possédant une terrasse en bois et une boutique de souvenirs, portent le nom d’un ingénieur superviseur qui est mort dans un glissement de terrain en 1957 pendant la construction de l’autoroute Central Cross-Island.

 

Randonnée d’une journée

Ancienne Route de Zhuilu (Zhuilu Old Road)

C’est certainement la randonnée la plus passionnante de Taroko. Vous grimpez sur le côté de la gorge dans l’une de ses sections les plus étroites, puis vous vous déplacez le long d’un sentier taillé dans une falaise (au-dessus de la Grotte aux Hirondelles) à peine assez large pour deux personnes. Si vos genoux commencent à trembler, le long de la paroi rocheuse se trouve une corde à laquelle vous pouvez vous accrocher. Regardez dans les profondeurs de la gorge et vous verrez des bus touristiques colorés serpentant le long de l’autoroute.

Ce sentier fait partie du « Old Cross-Hehuan Mountain Trail », un sentier aborigène qui partait de la côte et traversait les montagnes centrales. Afin de réduire les distances de parcours, les peuples aborigènes ont coupé des chemins longs et plus directs vers les sommets des montagnes,  plutôt que de serpenter au fond des cours d’eau. L’armée japonaise a élargi le sentier pour la répression des peuples aborigènes au début des années 1900. Le sentier était juste assez large pour le transport des canons.

La randonnée commence par la traversée d’un long pont suspendu enjambant la rivière à l’est de la Grotte aux Hirondelles. Au cours de votre montée raide d’environ 30 minutes, vous tomberez sur une ancienne grotte japonaise de stockage de munitions et les ruines d’une station japonaise qui abritait un bureau de police, une auberge et une école. Après l’épreuve de 1 200 m à travers la paroi de la falaise de Zhuilu, vient un repos au bout de la falaise, où se trouvait autrefois un des plus grand poste de police japonais. Le retour se fait par le même chemin.

Votre aventure complète à Zhuilu, pauses incluses, prendra environ 5h. Notez que les randonnées doivent commencer entre 7h et 10h du matin. L’accès au pont suspendu est interdit après cette heure.

© Chen Zheng-Guo

Randonnée de deux jours

Sentier de Dali-Datong

Cette randonnée vous emmène au sommet du massif montagneux situé juste derrière le centre d’accueil des visiteurs de Taroko, qui se trouve à l’entrée de la gorge. Les destinations principales sont deux villages Truku, Dali et Datong, qui se trouvent dans une zone de terres indigènes protégées. Tous deux surplombent la rivière Shakadang. Le village de Dali est situé sur un plateau à 915 m d’altitude, et le village de Datong sur un plateau à 1 128 m d’altitude.

Le départ du sentier se trouve à côté du centre d’accueil des visiteurs. La montée est assez raide, surtout dans la première section. L’ascension jusqu’à Dali prend environ 3h30, puis environ 2h30 de plus pour atteindre Datong. La longueur totale est de 9,4 km. L’itinéraire est bien balisé.

L’ascension de Dali commence par le sentier Dekalun. Il s’agit d’une montée assez raide, composée d’escaliers en zigzag bien construits (environ 1400 marches) et d’un chemin de gravier. Vous avez également la possibilité de suivre le sentier original, qui est beaucoup plus raide pendant les 15 premières minutes et très étroit par endroits. Sur le chemin, vous tomberez sur les trois stations d’un téléphérique, qui servait à l’origine à transporter du bois vers le bas, mais qui est aujourd’hui utilisé pour transporter la nourriture et des produits de première nécessité vers le haut. Les vues sur les gorges depuis les deux plateformes supérieures sont époustouflantes.

La principale attraction de Dali est une ancienne église pittoresque. Dans le passé, la plupart de la population aborigène de Taiwan a été convertie au christianisme. Les Japonais ont fait descendre la population aborigène pour mieux la contrôler. Récemment certains Trukus sont retournés dans leurs maisons ancestrales de Dali/Datong.

Pour se rendre à Datong, les randonneurs ont le choix entre le sentier original tracé par les autochtones et une ancienne route forestière. Cette dernière est plus détournée, mais plus facile. Le village de Datong, plus grand que celui de Dali, dispose d’auberges et de campings pour passer la nuit. Le deuxième jour, certains randonneurs emprunteront un sentier partant de la route forestière pour atteindre un point élevé et observer le magnifique lever du soleil sur la côte. Au lieu de retourner directement au centre d’accueil des visiteurs, certains reviendront par la vallée de la rivière Shakadang en empruntant un sentier secondaire du sentier indigène entre Dali et Datong.

 

Traversée du Mont Bilu et du Mont Yangtou

Cette randonnée vous emmène loin dans la gorge le long de l’autoroute Central Cross-Island (route provinciale 8). L’aventure commence au bord de l’autoroute à l’entrée de la route forestière 820, à côté du tunnel du mont Hehuan, près du hameau de Dayuling. Elle se termine en redescendant le long de l’autoroute à 132,4 km. Cette option ouest-est (plutôt qu’est-ouest), de plus haute à plus basse altitude, permet d’économiser sur le dénivelé total. La différence d’altitude entre le point de départ et le point d’arrivée est de 700m.

Une bonne condition physique est requise, car le terrain est raide sur la majorité de la traversée. La durée totale de la randonnée est d’environ 12h. Le mont Bilu se situe à 3371m d’altitude et le mont Yangtou à 3035m. « Yangtou » signifie littéralement « tête de mouton », indiquant la forme de la montagne. Les deux montagnes figurent sur la célèbre liste des 100 sommets de Taiwan. Il s’agit des pics les plus spectaculaires de plus de 3 000 m, choisis par les meilleurs randonneurs locaux, sur la base de critères de sélection, tels que le caractère unique, le danger, l’altitude, la beauté et la notoriété. La randonnée entre les deux montagnes comporte de nombreux endroits offrant une vue imprenable.

Le terrain est fortement boisé, principalement de sapins de Taïwan, avec des fourrés de bambous Yushan. On accède au sentier du Mont Bilu après une longue randonnée relativement facile le long de la route forestière. Elle est en forte montée avec des cordes installées dans les sections les plus raides. Entre le Mont Bilu et le Mont Yangtou se trouve une traversée du Mont Ju, une série de sept pics s’étendant sur 2 km. Le pic principal se situe à 3276m d’altitude.  » Ju  » signifie  » scie  » ; de loin, la ligne de pinacles ressemble aux dents d’une scie.

Un conseil : Pour cette excursion, l’administration du parc national de Taroko conseille vivement à tous les randonneurs peu expérimentés de faire appel à un guide qualifié.

 

Randonnée à Taiwan – conseils pratiques

Essayez toujours de faire de la randonnée avec au moins une autre personne, ce qui rend les mésaventures plus faciles à gérer. Apportez également un téléphone portable. Dans ce pays très peuplé, le service peut être disponible dans des endroits étonnamment « éloignés ».

Taiwan abrite divers serpents venimeux, mais les rencontres sont extrêmement rares. Tous craignent l’homme. Marchez à un rythme régulier et pas trop silencieusement. Pensez à vous munir d’un bâton de marche sur les sentiers plus longs, plus accidentés et plus éloignés, et battez régulièrement le sol. Marchez aussi loin que possible de la végétation qui borde les sentiers, surtout dans des conditions de faible luminosité.

En toutes saisons, les conditions météorologiques de Taïwan peuvent changer rapidement et radicalement en une seule journée. Bien qu’il s’agisse d’une île subtropicale, les vents froids et les pluies peuvent prévaloir en hiver, surtout dans le nord et dans les montagnes. En été, il faut s’attendre à une chaleur et une humidité extrêmes. Prévoyez donc tous les changements de vêtements/équipements nécessaires.

Dans le parc national des gorges de Taroko, il faut toujours vérifier les conditions météorologiques et l’état des sentiers au centre d’accueil de visiteurs avant de s’engager sur un sentier, surtout les plus longs et les plus difficiles. Un temps favorable dans une région ne signifie pas un temps favorable constant dans une autre. Le site internet du parc national de Taroko fournit des mises à jour météorologiques, ainsi que des présentations de tous les sentiers présentés dans cet article.

Des permis spéciaux (faciles à obtenir) sont nécessaires pour les excursions de Zhuilu, de Dali/Datong, et de la traversée du Mont Bilu et du Mont Yangtou. Les détails sont disponibles sur le site web du parc national. Vous trouverez également de précieux conseils ici.

Bonne randonnée !

 

Auteur de l’article : Rick Charette

Retour haut de page