Histoire de Taipei


Les origines de Taipei

C’est aujourd’hui une métropole fascinante de plusieurs millions d’habitants qui vous accueille. Mais il y a encore environ trois cents ans, cet endroit n’était que marécages et prairies.

Seuls les aborigènes Pingpu, qui vivaient dans les monts entourant le bassin, venaient dans cette région avec leurs barques. Plus tard, les Chinois Han vinrent du continent chinois pour pêcher et faire du commerce. Ils restèrent cependant sur la rive du fleuve Tamsui, au lieu de s’installer dans la zone du Taipei actuel.

Longshan Temple

Les premiers colons fondent la ville actuelle de Taipei

En 1709, le paysan Chen Lai-chang de Chuanchou, en Chine, posa la première pierre d’une ferme à Takala, le centre actuel de Taipei. À partir de cette date, le nombre de colons ne cessa d’augmenter : principalement le long du fleuve Tamsui, dénommé ainsi après le confluent entre le Tahan et le Hsientien. Cette première colonie portait le nom de Monga.

L’administration de Taipei fut majoritairement exercée par les immigrants venus des différentes parties du continent chinois, ce qui provoqua des conflits inévitables. Ces oppositions violentes atteignirent leur paroxysme en 1853 : le groupe le plus faible fuit de Monga pour rejoindre la rive du fleuve Tamsui en direction de Dadaocheng. Ils se mirent à rendre la terre utilisable, posant ainsi la première pierre d’une nouvelle communauté florissante. Le fleuve Tamsui joua un rôle décisif autant pour l’évolution de Monga que de Dadaocheng, il fut dans un premier temps l’une des principales voies de circulation.

Dadaocheng prit la place de Monga au XIXe siècle. En 1875, Shen Pao Chen, un fonctionnaire de la dynastie Ching, demanda la création de la préfecture de Taipei. Il proposa de l’installer dans le district actuel de Chungcheng.

Retour haut de page