Précédent

Les temples

Des sanctuaires de l’art

Des sanctuaires de l’art

Les temples sont à la fois des lieux de commémoration, des sanctuaires et des lieux de prière destinés aux fidèles. Ils sont décorés avec des sculptures en bois, des sculptures en pierre, des moulages en argile, des céramiques, des peintures et des motifs de calligraphie chinoise qui reflètent non seulement l’adoration de dieux, mais aussi la vision chinoise de la vie : aspirer au bonheur, éviter le malheur, implorer la lumière de la révélation.

Le temple de Longshan

taipei_tempel_5Longshan est le plus vieux temple de Taipei. Il est utilisé par les habitants du quartier aussi bien comme point de rencontre social que comme lieu de vénération.

Le temple contient des statues en bronze, des sculptures sur bois et des sculptures sur pierre d’une finition exceptionnelle. Il attire quotidiennement des flots ininterrompus de touristes et de fidèles. Il est le temple le plus visité de Taipei. Construit il y a 254 ans, le temple de Lungshan est consacré à la déesse de la miséricorde, mais les croyants y vénèrent également de nombreuses autres divinités. L’endroit est idéal pour en apprendre davantage sur les dieux chinois.

Depuis sa construction, le temple a fait l’objet de plusieurs rénovations. Le plan du temple est un carré intégré dans un carré. De tailles différentes, les pierres posées dans la cour intérieure racontent leur propre histoire.

Le temple de Confucius

taipei_tempel_1

Lanternes dans le temple de Confucius

Le temple de Confucius de Taipei se trouve de l’autre côté de la rue Talung. Il honore Confucius, le plus grand philosophe et maître de tous les temps, ainsi que plusieurs autres philosophes. Confucius appréciait la sobriété, caractéristique que l’on retrouve dans le temple qui lui est consacré.

Les colonnes, les portes et les fenêtres sont inhabituelles, car elles ne comportent aucune inscription. On raconte qu’en choisissant de ne rien écrire, les hommes prouvent que personne n’ose exhiber ses connaissances littéraires devant le maître. De plus, aucun portrait n’est visible dans ce temple, il fut ordonné que tous les portraits de Confucius soient remplacés par des plaques commémoratives.

Dans l’Antiquité, on pouvait voir dans le temple de Confucius des portraits du Saint, mais chaque peintre le représentait à sa façon. Ce manque d’uniformisation irrita l’Empereur Tai Tsu (il régna de 1368 à 1398 avant J.-C.) de la dynastie Ming. Il promulgua à ce sujet un décret interdisant tout portrait dans les nouveaux temples de Confucius et n’y tolérant que des plaques commémoratives. Plus tard, au cours du règne de l’Empereur Shih Tsung (1522-1586), il fut ordonné que tous les portraits de Confucius soient remplacés par des plaques commémoratives. Cette règle est encore respectée de nos jours.

Le temple de Hsing Tien

Une sculpture sur bois dans le temple de Hsing Tien

Une sculpture sur bois dans le temple de Hsing Tien

Ce temple très fréquenté est consacré à Kuan Kung, le célèbre général élevé au statut d’un dieu. Il a vécu de 162 à 219 après J.-C. à l’époque des Trois Royaumes.

Kuan Kung est un homme qui a fait preuve de loyauté et d’honnêteté plus que tout autre. Il est vénéré comme le dieu de la guerre. Étant donné qu’il était également doué pour les finances, Kuan Kung est également le patron des hommes d’affaires.

L’architecture du nouveau temple édifié en 1967 est très sobre. Un encensoir à la forme inhabituelle a été placé devant la grande salle : les deux anses ont la forme de dragons volants et les quatre faces sont décorées avec des têtes de dragon.

Précédent

Explorez Taïwan, sa culture, ses destinations, son histoire…

© Copyright Taipei Tourism Office