Précédent

Tainan

Tainan – La plus ancienne

Tainan

Tainan

Cette atmosphère tranquille de petite ville rurale, dans laquelle les voitures font encore concurrence aux vélos, et parfois même aux charrues, est étonnante pour une grande ville. Tainan est à la fois la plus ancienne et la quatrième plus grande ville de Taïwan. Malgré tous ses aspects modernes, le passé est ici encore très présent : les portes, les arches commémoratives et les vestiges de plus de 300 ans d’anciennes forteresses et de temples témoignent de l’histoire, de l’héritage et du lien intime de Taïwan avec des milliers d’années de culture chinoise.

Parmi les temples de Tainan (plus de trois cents), certains comptent parmi les exemples les mieux préservés de la culture chinoise traditionnelle à Taïwan. Il s’agit de quelques temples de renom comme le temple de Confucius, dans la rue Nanmen, qui date de 1665 ; le temple de Kuanti, dans la rue Yungfu, où les fonctionnaires de la dynastie Ching procédaient à des rites solennels en hommage au dieu de la guerre ; le temple voisin, « le temple de la grande impératrice céleste », dont on dit qu’il possède les plus belles sculptures des temples de toute l’île de Taïwan ; le temple de Wufei, dans la rue Wufei, consacré aux cinq concubines qui préférèrent mourir avec leur prince et se suicidèrent plutôt que de se soumettre à la nouvelle dynastie Ch’ing ; et pour finir, dans la rue Kaishan, l’écrin de Koxinga, un fidèle de la dynastie Ming qui chassa les Hollandais de Taïwan en 1661.

Le temple de Mazu

Le temple de Matsu

Les deux temples plus récents édifiés au niveau de la « porte de l’oreille du cerf » sont d’un côté le temple de Mazu avec le portrait vieux de mille ans de la déesse que Koxinga amena à Taïwan, et de l’autre côté le « temple des saintes mères », un complexe architectural remarquable conçu par les meilleurs artistes de Taïwan.

Pour en savoir plus sur Matsu, rendez-vous sur http://www.matsu-nsa.gov.tw/User/Main.aspx?l=2 (en anglais)

Précédent

Explorez Taïwan, sa culture, ses destinations, son histoire…

© Copyright Taipei Tourism Office