Précédent

Kinmen

L’ancienne forteresse

Kinmen

Kinmen

Kinmen, également connue sous le nom des Quemoy, est une petite île qui porte un grand nom. Elle se trouve juste devant la côte du continent chinois (province de Fukien) et a toujours servi de refuge aux personnes qui ont fui la Chine en temps de guerre. Elle fut en 1949 le théâtre du combat entre les forces communistes et nationalistes. Après la victoire des forces nationalistes, Kinmen fut par la suite utilisée comme un important bastion de défense.

Kinmen était récemment encore fermée aux visiteurs et fut aménagée comme forteresse insulaire. Ce n’est qu’en 2001 que l’archipel, qui compte 15 petites îles, a été rendu accessible aux touristes. Trois îles de l’archipel appartiennent au continent chinois. Parmi les îles appartenant à Taïwan, citons, hormis Kinmen, Liechuy (Little Kinmen), Tatan et Ertan. Les îles contrôlées par Taipei ont une superficie totale de seulement 150,46 km². Kinmen se trouve à seulement 2 kilomètres de la Province de Fuchien (République populaire de Chine) et à environ 280 kilomètres de Taïwan.

Habitants de Kinmen

Habitants de Kinmen

Depuis que le chapelet d’îlots de Kinmen a été ouvert aux visiteurs, le gouvernement de Taipei a pris de nombreuses mesures visant à promouvoir le tourisme sur l’île et à préserver les lieux culturels. La majorité des habitations de Kinmen ont été construites dans le style Fuchien. Conformément à ce style architectural, les bâtiments sont composés de trois ailes et décorés avec des peintures très colorées.

Parallèlement aux dieux vénérés sur toute l’île de Taïwan comme Mazu et Kuanyin, la population de Kinmen rend hommage à un dieu local, le lion du vent. Cette caractéristique provient de l’adoration des forces naturelles, notamment du vent. En effet, pour construire les bateaux du dernier héros de la dynastie Ming, connu ici à l’ouest sous le nom de Koxinga, Kinmen a été entièrement déboisée. Les terres, autrefois si fertiles, furent peu à peu désertées. Dans leur désespoir, les habitants de Kinmen implorèrent l’aide du lion du vent, croyant qu’il était le maître du vent. C’est pourquoi l’on trouve des portraits du lion du vent un peu partout à Kinmen.

Précédent

Explorez Taïwan, sa culture, ses destinations, son histoire…

© Copyright Taipei Tourism Office