Précédent

La fête des bateaux-dragons

Les bateaux-dragons

Les bateaux-dragons

Les courses de bateaux organisées à l’occasion de la fête des bateaux-dragons rappellent la tentative de sauvetage de la noyade du poète national Ch’u Yuan. C’était le cinquième jour du cinquième mois du calendrier lunaire chinois de l’année 277 avant J.-C. Le sauvetage ayant échoué, les gens jetèrent dans l’eau des bambous remplis de riz cuit pour que les poissons dévorent le riz plutôt que leur héros. D’où la coutume actuelle consistant à manger du
« tsung-tzu », des boulettes de riz farcies au jambon et à la pâte de haricots, enveloppées dans des feuilles de bambou.

Déjà dans l’Antiquité, les Chinois croyaient que le cinquième mois du calendrier lunaire correspondait à une phase d’épidémies et de risques pour le corps et la vie. Il est donc capital de suivre une hygiène particulière au cours de ce mois. Des remèdes sont mélangés aux aliments, des branches odorantes sont suspendues au-dessus des portes. Des amulettes superbement brodées et des petits sachets remplis d’épices ou de remèdes chinois sont cousus aux vêtements des enfants. Sur les rives du fleuve, des milliers de spectateurs encouragent les équipes internationales qui s’affrontent lors des courses de bateaux organisées à Taipei, Lukang, Tainan et Kaohsiung.

Précédent

Explorez Taïwan, sa culture, ses destinations, son histoire…

© Copyright Taipei Tourism Office