Précédent

Le thé

Food_13La coutume de boire du thé a toujours accompagné les Chinois. Ils ont été les premiers à découvrir le thé, et celui-ci est la boisson courante depuis d’innombrables générations. Quand vous arrivez sur la belle île de Taïwan, vous apercevrez des hommes âgés assis par deux ou par trois dans un temple ou dans une rue ancienne. Il est très probable qu’ils se rassemblent dans le calme, autour d’une jolie théière toute simple de la grosseur d’un poing. Tenant une tasse minuscule dans la main, ils discutent et boivent le thé.

Il s’agit de la traditionnelle cérémonie chinoise du thé des « lao-jen cha » (les vieux hommes). En vous promenant dans les rues animées de la métropole de Taipei, vous serez sûrement attiré par l’un des « magasins à thé », reconnaissables au caractère chinois « ch’a » qui signifie thé. Si vous êtes intéressé, un connaisseur vous initiera volontiers aux principes du « thé kung fu » ou à la préparation traditionnelle du thé et au rituel de dégustation.

Food_15Le thé est obtenu à partir des jeunes feuilles tendres du théier. Les nombreuses différences entre les diverses variétés de thé proposées à la vente proviennent des méthodes de préparation particulières des feuilles. Le séchage et la fermentation jouent un rôle essentiel dans ce procédé. Avec la fermentation, les feuilles, dont la couleur naturelle est vert foncé, prennent une teinte rousse. Plus le processus de fermentation est long, plus la couleur est foncée. Selon la durée du séchage et le degré de fermentation, on obtient des parfums évoquant les fleurs, les fruits ou même le malt.

Le thé non fermenté est appelé « thé vert ». L’infusion de feuilles de thé vert donne une couleur vert de jade voir jaune-vert et a un parfum de légumes frais. Les variétés de thé vert sont notamment le Lung-ching (source du dragon) et le Pi-lo-chun (source verte de l’escargot). Les Chinois appellent le thé complètement fermenté le hung cha (thé rouge), que l’on connaît en Occident sous le nom de thé noir : sa teinte est rousse et son parfum rappelle le malt.

Le thé Oolong, ou Wu Lung, (dragon noir), est une variété semi-fermentée. On ne trouve ce thé qu’en Chine, et Taïwan est l’une des plus importantes zones de culture. Le thé Oolong existe légèrement fermenté, semi-fermenté et complètement fermenté. Le thé Oolong semi-fermenté, tel que Paochung, possède un arôme ample, de la limpidité et une couleur dorée. Les variétés semi-fermentées comme le Tie-Kuan-yin (bouddha de fer), le Chui-hsien (narcisse) et le Tung-ting (sommet de glace) ont une teinte marron, un arôme ample et « mûr » qui est perceptible davantage au goût qu’à l’odeur, et un arrière-goût légèrement sucré. L’infusion des feuilles semi-fermentées ou complètement fermentées du thé Oolong, comme le Pai-hao Wu-lung « cheveu blanc » , a une couleur rouge orangée et un parfum fruité.

La boisson à la mode des jeunes Taïwanais

Food_14Malgré la tradition qui perdure, le thé n’est pas en mesure d’arrêter le progrès. Le thé dans sa forme moderne, présenté sous forme de thé au lait rafraîchissant avec des petites billes de tapioca est la boisson très tendance des jeunes Taïwanais. Chenchu Naicha est une boisson rafraîchissante qui est bue partout à Taïwan pendant les journées (et les nuits !) de grande chaleur.

Précédent

Explorez Taïwan, sa culture, ses destinations, son histoire…

© Copyright Taipei Tourism Office